Angelina Aegina Boutique Escape

Près d’Athènes, loin du reste

Bordé au nord par Le Pirée, le golfe Saronique comporte plusieurs îles, parmi lesquelles Égine. Plusieurs fois par jour, des bateaux relient Le Pirée et Égine pour un coût très modique. En ferryboat, le trajet dure un peu plus d’une heure, et seulement 45’ en hydroglisseur (Flying Dolphin).
À votre arrivée au port d’Égine, vous découvrirez de belles maisons anciennes qui sont pour la plupart en très bon état. Le long de la route qui longe le port, vous trouverez des carrioles attelées qui sont un bon moyen pour découvrir la ville. Mais si vous choisissez de marcher, vous pourrez vous promener dans les ruelles étroites de la ville… une belle expérience.
Parmi les autres sites qui valent d’être vus, on compte la petite chapelle à double dôme qui est sur le port, la grande église à l’autre bout du port, la tour Markellos et l’ancienne prison qui fut d’abord le premier orphelinat de la Grèce indépendante, lorsque I. Kapodistrias était son premier gouverneur.
Égine fut la première capitale de la Grèce moderne. Dans ses alentours directs, vous pourrez découvrir de majestueuses villas en pierre et de splendides bougainvilliers dans les cours des maisons.
Pour se faire une idée du reste de l’île, il est conseillé de louer une voiture ou un scooter. Mais vous pourrez aussi vous promener à pied jusqu’à l’une des belles plages qui bordent le rivage. Et si vous le souhaitez, des bus pourront aussi vous conduire en dehors de la ville d’Égine.
Il y a plusieurs hôtels et hébergements divers un peu partout sur l’île.
À la sortie de la ville, à gauche en sortant du port, se trouve le site archéologique de Kolona, où vous pourrez voir des ruines datant de la première implantation humaine à Égine, vers 3500 avant JC. La plage qui jouxte le site vous permettra de vous reposer après votre visite.

Incontestablement, le temple d’Aphaïa est l’attraction la plus importante d’Égine et l’un des temples antiques les plus importants de la Grèce ancienne. Situé au sommet d’une colline, il offre une vue unique sur le golfe Saronique. S’il fait beau et que le ciel est dégagé, vous pourrez voir Sounion, Kéa, Athènes, Le Pirée et un peu du Péloponèse. Le temple est en très bon état, au milieu d’une forêt de pins qui vous offriront leur ombre. Il se situe à environ 20 minutes de la ville d’Égine.
Pour ceux qui aiment la montagne, le mont Oros est idéal. Vous aurez l’occasion d’y découvrir un autel archaïque dédié à Ellianos Zeus (« le Dieu de tous les Grecs »), construit sur la pente descendant vers Marathonas. À Égine, attendez-vous à trouver un climat sec et chaud, meilleur qu’à Athènes.
Les plages les plus connues d’Égine sont Aeginitissa (bien équipée, avec des bars de plage), Marathonas, Perdika, Kamares, Souvala, vagia et Agia Marina. Cette dernière compte plusieurs bars et restaurants. Il y a quelques années, c’était un lieu très festif. Aujourd’hui, les choses se sont calmées et Agia Marina est redevenu un endroit idéal pour les familles. Perdika dispose de plusieurs restaurants (tavernes) de qualité où manger du poisson très frais, la mer est cristalline et vous trouverez tout ce qu’il faut pour vous baigner agréablement.
À partir du port de Perdika, vous pourrez prendre un bateau-taxi pour vous rendre à Moni. Ce récif inhabité appartient à l’Église, d’où son nom qui signifie monastère. Un bar de plage-restaurant vous proposera de quoi vous restaurer lors de votre excursion. L’îlot est un abri pour les animaux, plus spécialement des paons, cerfs et chèvres crétoises sauvages. Ils approchent souvent les visiteurs, qui peuvent les photographier. L’eau du bord de mer, face à la plage de sable, n’est pas profonde. Sur la face arrière du récif, se trouve une petite plage rocheuse peu visitée, idéale pour pratiquer la plongée sous-marine. Le trajet en bateau-taxi coûte 5 euros et dure environ 10 minutes. Parfois, des fêtes sont organisées sur Moni.

Égine est aussi connue pour ses nombreux monastères. Si leur visite vous tente, la plupart sont ouverts au public. Les plus fameux sont celui d’Agios Nektarios (Saint Nectaire) et le monastère de femmes de Panagia Chrysoleonitissa.

Le produit phare d’Égine est, bien sûr, la pistache, qui bénéficie d’une appellation protégée. Vous pourrez les déguster séchées ou grillées. À la fin de l’été, Égine organise la fête de la pistache.

Que ce soit pour une visite à la journée ou pour y passer plusieurs jours de vacances, Égine regorge de ressources à offrir aux visiteurs. Ils est également possible de se rendre dans les îles des environs comme Agistri, Methana et Poros. En été, des excursions en bateau et bus permettent d’aller visiter le théâtre antique d’Épidaure, et même d’assister à des spectacles pendant le festival d’Épidaure.

Source: http://www.visitgreece.gr

Smart deal -10%